métaldéhyde


métaldéhyde

métaldéhyde [ metaldeid ] n. m. ou f.
• 1855; de méta- et aldéhyde
Chim. Composé solide de l'aldéhyde, corps blanc inflammable. méta.

métaldéhyde nom masculin Dénomination courante du tétramère C8H16O4 de l'acétaldéhyde, employé comme combustible sous le nom de Méta.

métaldéhyde
n. m. CHIM Polymère de l'aldéhyde éthylique, combustible solide utilisé notam. sous le nom commercial de méta.

MÉTALDÉHYDE, subst. masc.
CHIM. Polymère de l'aldéhyde acétique, solide blanc, insoluble dans l'eau, non-explosible, s'enflammant facilement, de combustion lente, employé comme combustible dans de petits réchauds et parfois comme poison pour détruire les limaces (d'apr. Sc. 1962).
REM. Méta, subst. masc., [nom déposé (1924)]. Métaldéhyde que l'on trouve dans le commerce sous forme de tablettes. Ce métaldéhyde, appelé Méta dans le commerce, est utilisé comme combustible solide de sécurité (Encyclop. Sc. Techn. t. 1 1969, p. 65 a).
Prononc.:[metaldeid]. Étymol. et Hist. 1855 (LITTRÉ-ROBIN). Comp. de méta- et de aldéhyde. Déjà att. en 1841, sous la forme metaldéhyd, en angl. (cf. NED).

métaldéhyde [metaldeid] n. m. ou (rarement) f.
ÉTYM. 1855; de méta-, et aldéhyde.
Chim., techn. Composé solide de l'aldéhyde, corps blanc inflammable, employé comme combustible dans les petits réchauds portatifs. Méta.

Encyclopédie Universelle. 2012.